Fiche matricule de recrutement

TROMPETTE Fernand

18/02/1894 - 18/03/1915

Accès rapide aux sections Informations personnelles | Signalement | Recrutement | Services et mutations | Jour de décès | Citations | Médailles | Inhumation | Retour

Informations personnelles

Né le 18/02/1894 à inconnu

Résidant à Cervon

Enfant assisté de la Seine

Profession : cultivateur

Résidence familiale :


Signalement
Données à caractère physique :
Cheveuxchâtains
Yeuxbleus clair
Fronthaut
Nezrectiligne/gros
Visagerond
Taille1.62

Recrutement

Fiche matricule nr.1485, Bureau de Cosne. Classe de mobilisation 1914

Inscrit sous le nr. 92 de la liste cantonale de Corbigny

Classé dans la 1e partie de la liste en 1914 "Bon"


Détail des services et mutations diverses

08-09-1914
Incorporé au 21e Bataillon de Chasseurs à Pied. Arrivé au corps le dit jour. Immatriculé sous le nr. 4127. Chasseur 2e classe

La caserne du 21e BCP est à Langres. C'est là qu'il reçoit ses premières instructions militaires. J'ai compté 4 mois dès son incorporation pour être à une niveau acceptable.
Le 21e BCP a reçu un renfort de 222 sous-officiers, caporaux et hommes le 26 décembre 1914, mais pour Trompette je trouve ca trop tôt.

30-01-1915
Le 21e BCP reçoit du dépôt de Langres un renfort de 430 sous-officiers, caporaux et chasseurs.
J'ai compté cette date que Trompette est arrivé au front, parce que c'est la dernière fois que le Bataillon reçoit un renfort avant le décès de Trompette.

Le 21e BCP fait partie de la 25e Brigade d'Infanterie et de la 13e Division d'Infanterie. Depuis octobre 1914 le bataillon occupe le sous-secteur Noulette dans le région Aix-Noulette. Le jour Trompette arrive au front, le 21e BCP cantonne à Hersin et Gavion.

24-02-1915 au 28-02-1915
Le 21e BCP quitte Hersin et va cantonner à Villers-Brûlin. Dans ce période un peloton de mitrailleuses est formé.

28-02-1915 au 07-03-1915
Dans l'après midi le 21e BCP relève le 17e BCP aux tranchées de Mont-St.-Eloy au nord ouest du Bois de Berthonval. Il reste dans ce secteur jusqu'au 7 mars

07-03-1915
Le 21e BCP faut attaquer la 1e ligne ennemie dans le "Bois Boche". Avis est donné par la 43e division à 15h15 qu'il n'y aura pas attaquer. Les comte-rendus des corps signalent peu d'activité de l'ennemi et les hommes de troupe sont fatigués au service de garde de la 2e ligne et aux travaux nuit et jour sans repos.

08-03-1915 au 18-03-1915
Le 21e BCP continue les travaux de défense. Les tranchées et boyaux de Noulette sont de vrais bourbiers. La veille est si pénible que les compagnies sont relevées toutes les vingt-quatre heures. Les chasseurs regrettant les opérations offensives et maudissent l'ennemi qui les oblige à rester terrés avec de la boue jusqu'aux genoux, sous des bombardements rendus meurtriers par l'absence de tout abri. On attend le printemps pour risquer une opération. En attendant, on se prépare.


Front de Noulette


Jour de décès

18/03/1915

Mêmes travaux que les deux jours précédents. (renforcer les tranchées, les abris et les défenses accessoires)
L'artillerie ennemie détruit les PC du bois 7
tués 2 sous-officiers et 1 troupe, blessés 3 troupe

Selon le JMO de la 25e Brigade: "dans la journée bombardement des bois 5 et 7.
1 sous-officier tué, 2 chasseurs blessés.

Ce jour Trompette est tué par un bombardement, soit dans le bois 5 soit le bois 7"dans la commune de Aix-Noulette.
Il avait 20 ans.


Citations

"Chasseur courageux et dévoué le 18 mars 1915 au combat de Lorette est mort pour la France en faisant courageusement don devoir."

J.O. du 28 novembre 1920


Médailles

Médaille militaire
Croix de Guerre avec étoile de bronze (décoration du 1 octobre 1918)


Inhumation

62 Pas de Calais
Commune d'Ablain-St-Nazaire
Nécropole Nationale "Notre Dame-de-Lorette
Carré 48, rang 5, tombe 9531


Panneau Noms Trompette


Crédits & Sources

Informations sur les sources :

- archives SHDGR GR 26 N 700 011 0047 T

Retour