Fiche matricule de recrutement

MALTAT Ernest

10/02/1881 - 31/08/1914

Accès rapide aux sections Informations personnelles | Signalement | Recrutement | Services et mutations | Jour de décès | Citations | Médailles | Inhumation | Retour

Informations personnelles

Né le 10/02/1881 à Vauclaix

Résidant à Mhère (Vaupranges)

Père : Maltat Léonard

Mère : Jeanguyot Reine

Profession : cultivateur

Résidence familiale : Vaupranges commune de Mhère


Signalement
Données à caractère physique :
Cheveuxblonds
Yeuxgris-bleu
Frontordinaire
Nezmoyen
Visageovale
Taille1.58

Recrutement

Fiche matricule nr. 696, Bureau de Cosne. Classe de mobilisation 1901

Inscrit sous le nr. 30 de la liste cantonale de Corbigny

Classé dans la 2e partie de la liste "Bon"

Dispensé art. 21 fils ainé d'une famille de 7 enfants


Détail des services et mutations diverses

14-11-1902
Appelé à l'activité pour le 21e Régiment d'Infanterie. Arrivé au corps le dit jour.
Soldat 2e classe, immatriculé sous le nr. 5308

19-09-1903
Envoyé dans la disponibilité. Certificat de bonne conduite "Accordé"

01-11-1905
Passé dans la réserve de l'armée active

15-04-1906
Résidant à Domecy-sur-Cure (Yonne)

20-05-1907
Résidant à Bazoches

05-07-1908
Résidant à Courterolles, commune de Guillon (Yonne) chez M. Bierne

24-08-1908 au 20-09-1908
1e période d'exercices dans le 85e Régiment d'Infanterie

19-01-1909
Résidant à Mhère

24-05-1910 au 09-06-1910
2e période d'exercices dans le 85e Régiment d'Infanterie

16-07-1911
Résidant à Chatillon-en- Bazois chez Gautheron

12-08-1914
Rappelé à l'activité suite de mobilisation générale, pour le 85e Régiment d'Infanterie
2e Bataillon, 6e Compagnie.
Arrivé le dit jour et immatriculé sous le nr. 012450.
À la date que Maltat arrive au corps, le 85e RI est déjà parti pour Les Vosges où il a son baptême de feu le 14 aout et a perdu la bataille de Sarrebourg le 20 aout avec des pertes sensibles. Le 8e corps d’armée s’est replié derrière la Mortagne.

Le 24 aout s'est noté dans le JMO du 85e RI :

"La situation matérielle du régiment est la suivante"
a) Dans le commandement
Plus un officier supérieur = colonel blessé. 2 chefs de bataillon tués et un commandant à l'État Major de L'armée

b) Dans les unités

2 capitaines tués, 1 blessé, un nombre considérable de chefs de section, officiers ou sous-officiers tués, blessés ou disparus

Troupe : 1150 hommes environ, tués, blessés ou disparus

c) dans les services

Service médical, disparu en entier (médecins et infirmiers restés dans le lazaret de Sarrebourg)
Mitrailleuses : 3e section disparue.
Musique : disparue pour les 2/3
(..)"

27-08-1914
Le premier renfort que je peu trouver dans le JMO du 85e RI.
Maltat arrive au front avec un groupe de remplacement de 3 officiers et 1028 hommes.
Le groupe est dirigé d'Ortoncourt sur Fauconcourt suit opérations de complètement des unités.
Maltat est dans la 6e compagnie, 2e bataillon. Ce bataillon est au cimetière de Clézentaine à la disposition du général de division.
À 19h 30 le 2e bataillon se porte à Fauconcourt, où il retrouve à la nuit son groupe de remplacement.

28-08-1914
Le 3e bataillon reçoit l’ordre de passer la Mortagne et de s’établir dans les bois du Feing. La 10e compagnie franchit la rivière sous un feu violent. Elle est précédée par une patrouille. Après un vif engagement sous bois, la compagnie doit se retirer sur la Mortagne. A 18 heures, le 3e bataillon, appuyé par le 2e attaque le bois du Feing et le village de Saint-Pierremont. La 11e Cie atteint sans trop de pertes le bois du Feing, la lisière est et le Bois des Aulnes. La 12e Cie essaie de déboucher sur Saint-Pierremont. Les troupes sont accueillies par un feu terrible.

Au moment où le 2e bataillon atteint la Mortagne, une fusée donne le signal d’un tir de barrage des plus nourris. Une fraction de la 8e Cie, d’autres de la 6e Cie, sont décimées par l’éclatement malheureux d’un obus de gros calibre.
Le tir des allemands est terriblement réglé sur le pont de La Mortagne, les débouchés de Deinvillers et la plaine jusqu'au bois de Feing. La 10e Cie, très éprouvée, passe et se porte en réserve au carrefour central du bois de Feing. La 6e Cie de Maltat passe à son tour et se porte en réserve au même point.
A la nuit, le front se stabilise aux lisières nord-est du bois du Feing. Il y a de nombreux blessés français et allemands. Les secours s’organisent et les convois sanitaires automobiles viennent rapidement en contact.

29-08-1914
Des reconnaissances cherchent à s’approcher de Saint-Pierremont. Elles rapportent les renseignements que les Allemands sont retranchés dans les caves et que les abords du village apparaissent fortement organisés. Une section de la 11e Cie réussit à s’accrocher au pont de Saint-Pierremont et s'y barricade. Dans le bois de Feing, on profite de tout répit pour aménager les tranchées. Sans abris sous un bombardement d’obus de tous calibres, sans ravitaillement assuré.
Les allemands canonnent violemment les lisières du bois de Feing et la plaine jusqu'au Mortagne. Bombardement de Clézentaine et Deinvillers à obus de 210.
Dans la nuit les allemands paraissent se renforcer.

30-08-1914
L'attaque continue. Au cours de la nuit le génie a créé des passages sur La Mortagne.
Le 85e RI occupe encore le bois de Feing et le Bois des Aulnes et environs.
La 1e Cie est dirigé sur le Château de Montfort et la 3e Cie sur la cote 283 N.O. du moulin de Deinvillers.
Au bois de Feing partie Nord les 10e et 12e Cies. Dans la partie Sud une demie 5e Cie et 8e Cie aux lisières sud et sud-est, une demie 5e Cie et 6e Cie en réserve au carrefour central.
En repli à La Mortagne et à la cote 300 : les 3e, 2e, et 4e Cies.
À 8h 30 la section de la 11e Cie, violemment attaqué, évacue le pont de St. Pierremont et se replie sur le gros de sa Cie.
Durant toute la journée, duel d'artillerie. Clézentaine et Deinvillers sont en flammes.
Le temps est redevenu subitement chaud : cette élévation de la température, jointe à la présence de nombreux cadavres non enterrés, crée une atmosphère de pestilence extrêmement pénible.


Bois de Feing


Jour de décès

31/08/1914

Les unités du 85e RI occupent les mêmes positions que la veille. L'ordre de la 16e division prescrit l'organisation méthodique des pointes d'appui, le renforcement d'abris de combat et des défenses accessoires, la création d'abris pour les troupes en position d'attente.
À 10 heures les lisières N. et N.E. sont soumises à un violent bombardement d'artillerie lourde. Le tir, très réglé, tombe dans les tranchées des 9e et 11e Cies. Une section de cette dernière Cie perd un tiers de son effectif par l'éclatement malheureux d'un obus de gros calibre.
À 12 heures les 2e et 3e Cies, en réserve à la cote 300 sont portées à la lisière Est du bois de Feing et remplacent les unités les plus éprouvés du 3e bataillon.
La 15e Division lance à 18h 30 une attaque sur Magnières. Pour appuyer cette attaque, ordre est donné au 3e bataillon d'attaquer "sans attendre d'avantage et pour profiter" Saint-Pierremont. Malheureusement le 3e bataillon est en train d'être relevé par le 52e BCP et le chef de bataillon attaque avec les troupes il a en main (10e et 12e Cies).
Cette attaque ne déclenche pas avant 19h 30 et n'étant plus en concordance avec l'attaque voisine, elle échoue.

Ce jour, Ernest Maltat est disparu. Sa 6e compagnie était 3 jours en réserve au carrefour central dans le bois de Feing. Mais il me semble la 6e Cie avait beaucoup à faire. Il y avait de tranchées à creuser et abris à construire, organiser les ravitaillements pour les 1e lignes etc.


Fiche de la Croix Rouge



J'ai l'impression que le 2e bataillon était encore incomplet en nombre d'officiers et de troupes, après le renfort du 27 aout et n'était pas prêt pour le combat. Il manque aussi un 7e Cie dans ce bataillon.
C'est aussi bizarre pour envoyer les 2e et 3e Cies au bois de Feing, quand la réserve (5e, 6e et 8e Cies) était déjà sur place.

On ne trouve pas le nom de Maltat, dans les listes nominatives des pertes du 85e RI.

Le décès d'Ernest Maltat le 31 aout 1914 était déclaré par le Tribunal de Château Chinon. Le jugement était transcrit le 10 mai 1917 à Chatillon en Bazois.

Maltat avait 33 ans.


Citations

Néant


Médailles

Néant


Inhumation

Le lieu d'inhumation pas trouvé.


Crédits & Sources

Informations sur les sources :

Retour