Fiche matricule de recrutement

GAULON Louis

25/04/1873 - 04/10/1916

Accès rapide aux sections Informations personnelles | Signalement | Recrutement | Services et mutations | Jour de décès | Citations | Médailles | Inhumation | Retour

Informations personnelles

Né le 25/04/1873 à Mhère

Résidant à Mhère (Enfert)

Père : Gaulon Dominique

Mère : Lavault Marie

Profession : cultivateur

Résidence familiale : Mhère


Signalement
Données à caractère physique :
Cheveuxnoirs
Yeuxnoix
Frontdécouvert
Nezgros
Visageovale
Taille1.67

Recrutement

Fiche matricule nr. 1483, bureau de Cosne. Classe mobilisation 1893

Inscrit sous le nr. 99 de la liste cantonale de Corbigny

Classé dans la 1e partie de la liste. « 2e portion »


Détail des services et mutations diverses

11-11-1894
Parti de Cosne pour le 85e Régiment d’Infanterie comme appelé à l’activité. Arrivé le dit jour. Immatriculé sous le nr. 4685. Soldat 2e classe.

24-09-1895
Envoyé en congé en attendant son passage dans la réserve.
Certificat de bonne conduite « Accordé »

01-01-1897
Passé dans la réserve de l’armée active

26-08-1901
1e période d’exercices au 85e RI jusqu’au 22-09-1901

21-08-1903
2e période d’exercices au 85e RI jusqu’au 20-09-1903

01-10-1907
Passé dans l’armée territoriale

31-08-1914 Au 01-04-1915
Rappelé à l’activité par suite de mobilisation. Arrivé au 61e Régiment d’Infanterie Territorial. Immatriculé sous le nr. 14028.
Le 61e RIT avait 3 bataillons et ce n’est pas possible de trouver le bataillon où Gaulon était incorporé. Mais les bataillons étaient du type « d’Étapes » et les soldats ont gardé les routes, chemins de fer, gares et ponts dans les régions de Troyes, Creil et Amiens

01-04-1915
Gaulon est passé au 5e bataillon du 64e Régiment d’Infanterie Territorial, 24e compagnie à Nevers et immatriculé sous le nr. 16900. Ce 5e bataillon est composé des troupes venant du 63e RIT, 59e RIT et 64e RIT et ce bataillon est un bataillon « de place »

08-04-1915
La 24e Cie quitte la Caserne Pittié pour aller cantonner Rue des Moulins à Nevers.

16-04-1915
Le médecin du bataillon signale plusieurs cas de méningite cérébraux spinale à la 22e Cie. En raison de ces cas le bataillon évacue la Caserne Pittié pour aller occuper à Nevers les cantonnements Gymnase Mossé, Usine Meslé à la jonction et l’ancienne porcelainière, 1 Rue de Gouzaque.
En raison de son état sanitaire, le ministre décide que le bataillon sera maintenu dans la 8e région jusqu'à nouvel ordre.

04-05-1915
Départ du 5e bataillon par la voie de terre pour Pougues-les-Eaux. La 22e Cie et éléments contaminées de la 21e Cie restent à Nevers.
La 24e Cie de Gaulon cantonne Maisons Peras, Guionin, Peigneux, et Guyoux à la route nationale.

18-05-1915
Le bataillon est réuni au complet et s’embarque à l’effectif de 9 officiers, 718 hommes de troupe et 6 chevaux à la gare de Pougues-les-Eaux à destination La Ferté-sous-Jouarre (Seine et Marne)

20-05-1915
Le bataillon cantonne à Fublaines au Sud-est de Meaux (6 km) et fait partie de la 97e Division Territoriale de Campagne, 193e Brigade et est rattaché pour l’avancement, l’instruction et la discipline au 106e RIT. Il conserve une administration distincte.

15-06-1915
122 territoriaux agriculteurs partent en permission de 15 jours pour les travaux de la fenaison.

03-07-1915
Le bataillon s’embarque avec l’État-major du 106e RIT à la gare de Meaux pour débarquement à la gare d’Us (Seine et Oise). Après Us on va cantonner à Vigny, dans la zone Nord du Camp Retranche de Paris.

08-07-1915
105 territoriaux agriculteurs partent en permission de 15 jours pour les travaux de la fenaison.

12-07-1915
Le 5e bataillon exécute sous la direction du génie les travaux de fortification près de Gouzangrez au Bois-du-Fort.



01-09-1915
Le 106e RIT est transformé à un nouveau 301e Régiment d’Infanterie Territorial, formé du ancien 106e RIT et les bataillons rattachés : les 98/106, 101/106 et 103/106. Le 64/106 de Gaulon reste dans la zone Nord du Camp Retranche de Paris et est nommé 5/64 dans le J.M.O.

Avec le départ de la 97e Division et 193e Brigade on laisse 3 bataillons dans la zone Nord du CRP isolés. Ce sont les bataillons du 58e RIT à Magny, 21e RIT à Courcelles et 64e RIT encore à Vigny.
Il est réglé des voitures pour ces bataillons et il est décidé que le commandant du 21e RIT prend commandement des 3 bataillons au point de vue de la discipline et de l’instruction.
Dans le J.M.O on parle de cette date du 4/21, 5/64 et 6/58
Les bataillons faire les travaux de garde.

12-09-1915 au 26-09-1915
Les bataillons 4/21, 5/64 et 6/58 sont passés du zone Nord au zone Sud, secteur 7. Dans ce secteur se trouve aussi un bataillon du 55e RIT. Le 21 septembre le commandant de la zone demande d’informations de l’état actuel de l’instruction des 3 bataillons nouvellement arrivés.

26-09-1915
Les résultats d’une inspection des bataillons ne sont pas bien. Il manque d’officiers dans les 4/21, 5/64 et 6/58. L’état d’instructions est faible notamment l’instruction de tir. C’est un problème en vue que l’armée a changée les fusils pour celui Modèle 1907-1915. On constate qu’un certain nombre de Cies ont des capotes très usées et des chaussures en médiocre état.

01-11-1915
Le 5/64 doit fournir 80 hommes pour renforcer le 5e Bataillon du 55e RIT, qui va faire partie comme bataillon d’étapes de l’Armée d’Orient. Le 5e bataillon 55e RIT cantonne à Verrières-le-Buisson.

02-11-1915
Le 24e Cie de Gaulon quitte son cantonnement au Fort du Trou d’Enfer pour remplacer à Verrières-le-Buisson le 5e bataillon du 55e RIT désigné pour l’Armée d’Orient. La Cie rentre le 24-11 pour relever la 2e Cie du 4/21 à Juvisy. Cantonnement à Fromenteau.

01-01-1916
Après une réorganisation du Camp Retranché de Paris, le 5/64 reste encore dans le CRP pour les travaux de défense. Il change de cantonnements souvent. Le dernier cantonnement je pouvais trouver c’est à la date de 8 juillet 1916 à Plessier-Huleu.

03-10-1916
Gaulon passe au 55e Régiment d’Infanterie Territorial. Ce jour il s’embarque à Toulon au bord le croiseur auxiliaire « Gallia » avec à son bord 2 350 personnes (1 650 soldats français des 235e RI, 55e, 59e, 113e RIT et 15e escadron du train, 350 soldats serbes et 350 marins) à
destination Salonique.



Jour de décès

04/10/1916

Un message parvient au Gallia, le prévenant de la présence d'un sous-marin ennemi venant des Baléares et se dirigeant vers la mer Adriatique. Le lieutenant de vaisseau Kerboul, commandant du navire, fait aussitôt modifier la route pour éviter la rencontre. Le Gallia se trouve entre les côtes de Sardaigne et la Tunisie, lorsqu'une torpille vient le toucher par le travers de la cale avant, chargée de munitions. L'explosion est considérable et le navire coule en moins de quinze minutes. La torpille avait été lancée par le sous-marin allemand U-35, commandé par le Kapitän-Leutnant Lothar von Arnauld de La Perière.

Dans le journal de bord de l’U-35 le commandant von Arnauld écrit qu'à 17h50, par mer calme, il a vu apparaitre un grand navire et a pris la plongée. Coque noire, superstructures grises, 3 cheminées, pas d'escorte. Le navire marche en zigzags avec une route moyenne au sud pas de doute, c'est le croiseur auxiliaire Gallia. Il ne reste qu'une torpille dans le tube AR de l'U-35 et le Gallia s'éloigne très vite. Soudain, au cours d'un changement de cap il abat vers le sous-marin. Le commandant décide alors d'attaquer et se positionne pour lancer à une distance de 800m. sous un angle de 90°avec une immersion de la torpille à 3m alors que le Gallia file à 18-20 nœuds. Après une course de 50 secondes, coup au but sur tribord arrière.
A travers le périscope contre lequel le Gallia ouvre le feu, Von Arnauld peut apercevoir que les ponts du navire sont noirs de soldats. Il estime que les projectiles tirés contre lui sont de calibre 100 à 150 mm. Le Gallia s'enfonce par l'arrière et coule en 20 minutes. La nuit tombe, l'U-35 s'éloigne en plongée puis fait surface et reprend sa route.

Ce jour Louis Gaulon est décédé à l’âge de 43 ans.


Citations

Bon soldat. Mort pour la France à sa poste le 4 octobre 1916
(JO du 01-08-1922)


Médailles

Croix de Guerre avec étoile de bronze


Inhumation

Méditerranée, Sud de Sardaigne position 38o 33 » N – 07o 23 » E


Crédits & Sources

Informations sur les sources :

- archives SHDGR GR 26 N 787 017 0004 T
- gallia Gaulon Louis
- Map Gallia

Retour