Fiche matricule de recrutement

GALLOIS Louis

02/04/1894 - 05/09/1915

Accès rapide aux sections Informations personnelles | Signalement | Recrutement | Services et mutations | Jour de décès | Citations | Médailles | Inhumation | Retour

Informations personnelles

Né le 02/04/1894 à Mhère

Résidant à Lecomte, Canton de Meaux

Père : Gallois François

Mère : Kellinger Marguerite

Profession : bouvier

Résidence familiale : Mhère


Signalement
Données à caractère physique :
Cheveuxchâtains
Yeuxgris
Frontdécouvert
Nez
Visageovale
Taille1.70 m
Poids kg

Recrutement

Fiche matricule nr. 1430, bureau de Cosne. Classe mobilisation 1914

Inscrit sous le nr. 37 de la liste cantonale de Corbigny

Classé dans la 1e partie de la liste en 1914. « Bon Absent »


Détail des services et mutations diverses

10-09-1914
Incorporé au 10e Régiment d’Infanterie. Arrivé au corps le dit jour. Immatriculé sous le nr. 6353. Soldat 2e classe.
À cette date le 10e RI, un régiment d’origine de Dijon, était déjà au front.
Pour son éducation militaire, Gallois est probablement envoyé au dépôt du 10e RI à Granges d’Auxonne, 30 km Sud-est de Dijon

15-11-1914
La première fois le 10e RI reçoit un détachement de renforts de 2 officiers, un adjudant et 270 hommes. Le tout venant du dépôt d’Auxonne. Le renfort arrive à 15h30 à Mouilly, cantonnement du 10e RI.
Le régiment occupe dès de 1 octobre le secteur Vaux-les-Palmeix – Mouilly et le Bois Bouchot.

15-12-1914 au 14-01-1915
Le 10e RI à quitter Mouilly et est en repos à Levoncourt, Lavallée et Lignières, occupés chacun par un bataillon. Cette période de repos, où le régiment est en réserve d’Armée est consacré à l’instruction des cadres et de la troupe : tirs, exercices, travaux intérieurs.
Il me semble que les recrues sont envoyées trop vite au front, parce que dans le J.M.O. du 10e RI je trouvais le 13 décembre la note « 12h30, départ d’un certain nombre de recrues de la classe 1914 et d’hommes fatigués désignés dans chaque Cie pour constituer un petit dépôt à Gimécourt » C’est ce dépôt qui donne les recrues l’instruction nécessaire à ce moment là.

15-01-1915 au 01-06-1915
Mouvement du régiment sur Marbotte (Meuse) pour y relever le 171e RI dans la tranche est du sous-secteur du Bois d’Ailly.
Le séjour dans les tranchées est employé à des travaux de défense, entretien, assainissement des tranchées, approfondissement des boyaux de communication, constitution de défenses accessoires inexistantes sur certains points ou détruites par les tirailleries ou le bombardement,
création de traverses destinées à mettre les troupes à l'abri des coups d’enfilade. Entre temps, bombardements d'artillerie sur les tranchées et les boyaux, surtout pendant le jour.
La lutte est sans cesse très active, mais principalement dans les mois d’avril et de mai.
Le 14 mai, les Allemands attaquent sur la gauche du régiment. Un saillant de la ligne tombe, les Allemands parviennent jusqu’à la ligne de soutien mais les renforts arrivés de la Croix-Saint-Jean reprennent, d’un seul élan, la Crémaillère en entier et la ligne de soutien.
Du 17 au 20 mai, des attaques nouvelles, afin de récupérer le terrain perdu, donnent peu de résultat. D’autre part l’état d’usure et de fatigue
de la troupe engagée au combat depuis le 5 mai est considérable.
Du 21 au 23 Mai, le régiment est relevé en entier et cantonne à Commercy. Les tranchées sont réoccupées par le régiment à partir du
1 Juin 1915.
Pertes dans ce période d’occupation du Bois d’Ailly:
Officiers : 13 tués, 33 blessés et 12 disparus
Hommes : 392 tués, 1736 blessés, 674 disparus.

06-06-1915
Gallois est passé au 56e Régiment d’Infanterie, 4e compagnie.
Nr. d’immatriculation 9626. Le régiment cantonne à Commercy.
Je n’ai pas trouvé le raison pour passé Gallois du 10e RI au 56e RI. Le 56e RI était un régiment de Chalon-sur-Saône avec beaucoup de bourguignons et hommes du Morvan.
Ce jour le 56e RI reçoit aussi un renfort de 2 officiers et de 280 hommes.

07-06-1915
Le Président de la République visite le 8e Corps d’Armée et le 56e RI. Il visite aussi le 1e Bataillon de Gallois à Commercy Quartier Bercheny.
Remarquable pendent sa visite le Président de la République a porté spécialement son attention sur le 56e RI dont 23 hommes ont été condamnés à mort le 27 mai par le Conseil de Guerre le la 15e Division.
Il a décidé à faire usage de son droit de grâce et à commuer la peine des 23 condamnés.

13-06-1915
Le régiment quitte Commercy et va relever le bataillon du 234 e RI et du 171 e RI. Ces relèves sont effectuées sans incidents et les troupes occupent la tranche Maison Blanche-Brasseite. La 4e Cie de Gallois est en deuxième ligne au ravin du Bois Mullot.

Pour Gallois rien n’a changé beaucoup. Pareil comme le 10e RI le 56e RI aussi occupe des positions défensives. Ca veux dire, améliorer les tranchées, approfondissements des boyaux, mettre les réseaux de fils de fer et reconstruction des abris. La vie dans les tranchées avec les relèvements régulières. Souvent les tranchées sont bombardées par l’artillerie ennemie.


Jour de décès

05/09/1915

Dimanche. Le 4e compagnie du Gallois, après une relève à 1h, occupe la tranchée Quadrilatère et a pour mission de remise en état des parapets et parados détériorés par les pluies.
De 18h à 18h30 4 obus de 105 – 130 sont tombés en arrière du quadrilatère venant de la direction Nord-Nord-est.
Au même temps entre 17h et 18h l’artillerie française a tirée 32 obus de 75 en avant du quadrilatère.
Dans l’acte de décès c’est noté que Louis Gallois est tué par une balle le 5 septembre 1915 à 18h à Mécrin dans le Bois d’Ailly, commune d’Ailly. (Meuse)
Il avait 21 ans.


Citations

« Soldat courageux et dévoué. Mort pour la France le 5 septembre 1915 des suites de glorieuses blessures reçues au Bois d’Ailly »
J.O. 27-11-1920


Médailles

Croix de guerre avec étoile de bronze


Inhumation

Après son décès Gallois était inhumé au Ravin du Bois Mullot.

En 1919 son corps était exhumé et enterré à
Saint Mihiel 55 Meuse
Nécropole Nationale de Vaux-Racine
Tombe 753.


Crédits & Sources

Informations sur les sources :

- Bois d'Ailly mai 1915

Retour