Fiche matricule de recrutement

ALEXANDRE Henri Eugène

17/06/1898 - 01/11/1918

Accès rapide aux sections Informations personnelles | Signalement | Recrutement | Services et mutations | Jour de décès | Citations | Médailles | Inhumation | Retour

Informations personnelles

Né le 17/06/1898 à Paris (Seine)

Résidant à Mhère (Nièvre)

Famille Gaulon, Philippe (cantonnier)

Profession : ouvrier agricole

Résidence familiale : Mhère, lieu Prélouis


Signalement
Données à caractère physique :
Cheveuxbruns
Yeuxgris
Frontdécouvert
Nezmoyen
Visageovale
Taille1.66 m
Poids kg

Recrutement

Fiche matricule: 772 Bureau de Cosne, Classe 1918

Inscrit sous le nr. 3 de la liste cantonale de Corbigny

Classé dans la 1 e partie de la liste en 1917


Détail des services et mutations diverses

03-05-1917
Incorporé au 21e Bataillon de Chasseurs à Pied, 4e Cie

04-05-1917
Arrivé au corps et soldat 2e Classe

11-06-1917 au 28-07-1917
Hospitalisé malade à Langres. Tuméfaction de la fosse iliaque gauche.

17-08-1917
Rejoint le dépôt

08-10-1917
Aux armées

23-10-1917 au 25-10-1917
Bataille de la Malmaison, ravin du Grand-Vivier
La bataille de la Malmaison est une bataille qui se déroula du 23 octobre 1917 au 25 octobre 1917. Elle tient son nom du fort de la Malmaison, situé à coté du chemin des Dames, dans l'Aisne. Son issue sera le repli des Allemands sur la rive droite de l'Ailette. La concentration d'artillerie par mètre linéaire de front au cours de cette bataille est réputée pour avoir été la plus forte de toutes les batailles de la Première Guerre mondiale
Pertes du 21e B.C.P. : 20 tués, 59 blessés
Source J.M.O.

01-11-1917 au 14-05-1918
L'hiver 1917-1918, le bataillon vient occuper le secteur d'Alsace. Il occupe successivement les positions de l'Hilsenfirst et de l'Hartmannswillerkopf, harcelant sans cesse l'ennemi par des patrouilles et des coups de main.
Pertes: 6 tués, 21 blessés, 8 disparus

15-05-1918 au 14-06-1918
Marne: Secteur de Fismes, Ferme de la Cense, Courlandon, Le Petit-Ormont
Pas de pertes.

15-06-1918 au 03-09-1918
Champagne: Ferme des Wacques
Pertes:
Tués 23, blessés 92, disparus 409 (source J.M.O.)

12-09-1918 au 02-10-1918
Champagne: Perthes, Orfeuil
Pertes: Tués 49, blessés 232, disparus 24 (source J.M.O.)


Jour de décès

01/11/1918

Le bataillon est ramené à l'arrière pour se réorganiser.
Au bout de peu de jours de repos, il est enlevé en auto et transporté au nord de Reims pour prendre part à l'assaut de la Hundings Stellung, dernière ligne de résistance Allemande avant la Meuse.
Le 1er novembre, le bataillon est désigné pour attaquer au nord de Saint-Germain-Mont : l'objectif est la cote 156. Cette crête dénudée est rapidement enlevée malgré les pertes, grâce à l'élan d'une furieuse charge à la baïonnette, mais cette crête est flanquée de petits bois très touffus qui en battent les flancs. Les Allemands, profitant de cette disposition, ont disposé dans ces bois de nombreuses mitrailleuses dont les feux, rasant les pentes de la cote 156, y rendent la situation impossible. Tous ceux qui lèvent la tête sont fauchés par la mitraille. En vain, les engins d'accompagnement et les mitrailleuses essaient de neutraliser les mitrailleuses des bois. Celles-ci, favorisées, par les ouvrages défensifs, continuent leur œuvre de mort. Le soir, la situation ne pouvant s'améliorer, les compagnies avancées sont ramenées à leur point de départ.

ALEXANDRE est tué à l'ennemie ce dit jour à onze heures par éclat d'obus à St. Ferjeux (Ardennes) âgé de 20 ans.
Les pertes de 1er novembre ne sont pas mentionnées dans le J.M.O. En comptant la liste Historique du 21e B.C.P. on trouve 1 officier, 6 sous-officiers et environ 70 hommes de troupe tués.


Citations

Cité l'ordre du régiment nr. 963 du 7 Août 1918

"Chasseur très courageux s'est fait particulièrement remarquer aux combats de 15 Juillet 1918, entouré par l'ennemie a réussie à regagner nos lignes"


Médailles

Croix de Guerre Etoile de Bronze


Inhumation

Nécropole Nationale
Commune de Rethel
08 Ardennes


Crédits & Sources

Informations sur les sources :

Retour